PM 3D Animation  
PM 3D Animation

DEAD SPACE : ISOLATION

DEAD SPACE : ISOLATION 

 
 

Dead Space : Isolation est un projet qui se déroule dans l'univers du jeu vidéo Dead Space réalisé sur SketchUp 23 et Lumion 23.

 

Dead Space est un jeu vidéo sorti en 2008 (remake sorti en 2023) dans le genre survival horror et science-fiction développée par Visceral Games et éditée par Electronic ArtsL'idée du projet était donc de plonger le spectateur dans cet univers à l'ambiance sombre et effrayante.

Dead Space : Isolation se déroule en 2508, soit la même année que les événements d'Aegis VII et de l'Ishimura. Vous allez suivre Ethan et Adam, deux ingénieurs travaillant pour la C.E.C qui sont envoyés en mission sur la Colonie de la planète Charon IVspécialisée dans l'extraction de minéraux située dans le système Erebus V-2. Seulement, leur simple mission de routine va se transformer en véritable cauchemar au moment où Ethan et Adam vont découvrir que la Colonie a été envahie par des créatures difformes qui hantent les couloirs. Ils vont alors tout faire pour survivre.


Attention : le projet comporte ne nombreuses scènes qui sont susceptibles de heurter la sensibilité de certains spectateurs.

En savoir plus sur la conception du projet :

 

L'objectif du projet était de rendre hommage au premier Dead Space avec son ambiance si particulière, tout en imaginant un nouveau lieu avec de nouveaux décors. Contrairement au jeu vidéo, qui se déroule principalement sur le vaisseau Ishimura, l'idée pour Dead Space : Isolation était de situer le contexte sur une colonie, similaire à celle d'Aegis VII visible à la fin du jeu. Des recherches ont donc été effectuées afin de concevoir cette colonie tout en y intégrant de nombreuses références liées au jeu. Les personnes ayant joué reconnaîtront ainsi certains éléments de détail, tandis que les non-initiés ne seront pas perdus dans cet univers. Cependant, à la différence du jeu et de son gameplay, Dead Space : Isolation n'est pas un "jeu vidéo" et reste avant tout un projet de type contemplatif. En effet, il n'était pas possible de reproduire certaines séquences de jeu ou de mises en scène, telles que les fameux "démembrements" des Nécromorphes. Il a donc fallu trouver une autre approche tout en préservant l'ambiance du jeu.

La modélisation SketchUp de la colonie a été particulièrement longue à réaliser. Bien que de nombreux éléments soient des "composants dynamiques" (éléments identiques), il fallait concevoir la colonie selon les principes du jeu, c'est-à-dire avec des espaces et des couloirs étroits pour renforcer l'ambiance effrayante en huis clos. Le caractère "identique" des couloirs et des différents espaces visibles est intentionnel pour donner l'impression au spectateur de ne jamais avancer et de retourner sur ses pas, prolongeant ainsi le sentiment que ce "cauchemar" ne prendra pas fin. Cependant, pour rompre avec cette uniformité, certains espaces tels que la salle d'embarquement, la cantine, et d'autres, permettent de faire progresser l'intrigue.

De nombreux éléments de détail ont été ajoutés en dehors de SketchUp, tels que les hologrammes des portes, les enseignes visibles au-dessus des portes, ainsi que les écrans d'ordinateur et de nombreux autres détails, créés avec Photoshop.


Contrairement à l'exploration de l'Ishimura dans le jeu, qui nous montre un vaisseau partiellement endommagé, voire détruit dans certains endroits, l'idée dans le projet était de montrer que la colonie venait tout juste d'être infectée et de mettre en avant les croyances et les dérives de l'Unitologie. Avant d'aller sur Lumion, pendant la modélisation de chaque espace, il fallait penser aux différents moments clés qui seront mis en valeur. Il était nécessaire de réfléchir à l'emplacement des caméras, à la disposition des différents personnages dans les espaces, et à la mise en avant des éléments de détail. Il était également important de considérer ce qui serait animé ou non, comme l'ouverture de certaines portes ou de certains éléments. Une fois toutes les modélisations de la colonie terminées, la partie Lumion pouvait commencer.

L'import du projet dans Lumion a été très complexe à mettre en place, en raison de plusieurs facteurs. L'ensemble du projet, représentant la colonie, se compose de 5 fichiers SketchUp, nommés Partie A, B, C, D et E. En raison de tous les détails, une partie complète est donc trop lourde pour un seul import dans Lumion (une partie fait en moyenne 700 Mo). Il a donc fallu décomposer chaque fichier/partie en plusieurs sous-fichiers SketchUp qui seront par la suite assemblés dans Lumion :


- la Partie A : Niveau 0 Couloir 1, Niveau 0 Atrium, etc. Soit 17 sous-fichiers
- la Partie B : Niveau 1 Couloir 4, Niveau 1 Récfectoire, etc. Soit 14 sous-fichiers

- la Partie C : Niveau 4 Couloir 1, Niveau 4 Mine, etc. Soit 14 sous-fichiers

- la Partie D : Niveau 8 Couloir 1, Niveau 10 Salle Réacteur, etc. Soit 5 sous-fichiers
- la Partie E : Niveau 11 Couloir 1, Niveau 12 Hangar, etc. Soit 5 sous-fichiers


À noter que durant la modélisation de chaque partie, chaque élément était déjà positionné dans des "Balises" (calques). Ainsi, il a simplement fallu sélectionner la "Balise" correspondant au niveau souhaité, tel que le Niveau 0 Couloir 1, masquer les autres éléments, sauvegarder le fichier SketchUp, puis l'importer dans Lumion.


Mais cela ne suffit pas, car même si les fichiers SketchUp ont été décomposés en plusieurs sous-fichiers, ils restent relativement lourds en raison de leurs nombreux détails. Afin de maintenir des fichiers Lumion avec un poids raisonnable et surtout pour assurer une fluidité lors de la configuration des différentes scènes (textures, lumières, etc.), ainsi que pour mettre en place les animations Mixamo, qui sont également assez lourdes (335 animations de personnages créées sur 3dsMax), et avec l'importation séparée de tous les éléments de décor, les fichiers Lumion ont également été décomposés en plusieurs parties et sous-parties :

- la Partie A comporte 7 parties et 37 sous-parties
- la Partie B comporte 9 parties et 27 sous-parties
- la Partie C comporte 11 parties et 23 sous-parties
- la Partie D comporte 9 parties et 19 sous-parties
- la Partie E comporte 5 parties et 11 sous-parties

Entre les différentes parties A, B, C, D et E, sans compter les éléments de décor, le projet comprend 68 fichiers SketchUp pour un poids total de 5 Go, ainsi que 143 fichiers Lumion d'un poids total de 1536 Go.

Vu la complexité et la taille du projet, notamment en raison du nombre de fichiers et du volume important de rendus à effectuer (799 rendus au total), la procédure a différé des autres projets déjà réalisés. Contrairement à ces derniers, où les rendus étaient principalement réalisés à la toute fin, ici, il a été nécessaire de progresser fichier par fichier en mettant en place l'ensemble des éléments (textures, lumières, éléments de décor, animations, etc.) avant de passer au fichier suivant ou à une autre partie. Ainsi, lorsque tous les fichiers d'une partie étaient entièrement terminés, les rendus étaient lancés, permettant en parallèle la préparation des autres fichiers et sous-fichiers de la partie suivante. C'est pourquoi l'utilisation de deux ordinateurs a été nécessaire pour mener à bien ce projet.

Le projet en lui-même regorge de nombreux détails, d'astuces de conception et de diverses animations afin de le rendre aussi immersif que possible. Résumer l'ensemble serait trop long, donc si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur le projet, sur certains détails visibles dans celui-ci, vous pouvez nous contacter via ce formulaire : Questions / Réponses - Dead Space : Isolation

Comparaisons entre SketchUp & Lumion :

Animation Cutter plasma (3ds Max & Lumion) :

Animations Ingénieur et Cutter plasma (3ds Max & Lumion) :

Personnages (Mixamo & Lumion) :